Samarcande

Samarcande est la plus fameuse ville de l’Ouzbékistan moderne. C’est l’une des plus anciennes villes du monde avec 2 750 ans d’histoire, aussi ancienne que Rome, Athènes ou Babylone. En Orient, depuis des temps immémoriaux on l’appelle l’ « Etoile de la Terre », la « Perle » ou le « Visage du monde ». Il faut avoir visité au moins cinq grandes villes de l’Orient pour se faire une idée à peu près complète de l’architecture musulmane: le Caire pour la dynastie des Fatimides et des Mamelouks ; Konya en Turquie pour les Semjoukides ; Istanboul pour les Ottomans ; Isphahan pour les Séfévides, et enfin Samarcande la ville liée au souvenir de Tamerlan.

Samarcande porte un des ces noms qui font rever, évoquant une cité lointaine, belle et mystérieuse, de coupoles éclatantes. La beauté de Samarcande lui vient des ressources de son eau et de son climat, elle lui vient aussi de l’apport de toutes les routes qui s’y rencontrent. Les grandes directions faisaient de Samarcande un des centres possibles pour la Route de la Soie, c’est à dire le commerce transcontinental de marchandises précieuses comme la soie et les autres tissus, les fourrures, le thé, le porcelaine etc.

L’origine même du mot de la ville (transformé en Marakanda par les auteurs anciens) a donné lieu à multiples suppositions: pour les uns, il venait du nom de son fondateur, un certain Samar, mythique roi des Turcs (la dernière syllabe étant une déformation de “Kent” bourg), pour d’autres, son nom signifie probablement «lieu de la rencontre» ou «lieu du conflit» (samara: rencontre, conflit en sanskrit, kand, kent : ville, terme centre-asiatique) et illustre bien sa position à la limite des mondes turc et persan.

Tout au long de son histoire, la ville a connu grandeur et décadence. Malgré les invasions dévastatrices, Samarcande s’est toujours relevée pour renaître plus belle encore. Sous le règne d’Amir Timour (Tamerlan), la ville connait une période de prospérité et de grandeur. Natif de Chakhrisabz, Amir Timour a fait de Samarcande la capitale de son immense empire. Important carrefour sur la Route de la Soie, la ville avait une situation géographique très avantageuse. Samarcande conserve de brillants exemples de l’architecture du Moyen âge, qui frappent par leurs formes parfaites et la richesse de leurs couleurs. La place Régistan est l’endroit le plus visité de Samarcande. Elle impressionne ses visiteurs par sa perfection monumentale, son mariage de belles majoliques et de mosaïque azurée. La place Régistan est une des plus belles places du monde. Elle abrite trois universités médiévales (medersa): la medersa Oulougbek, la medersa Tilla-Kari et la medersa Cher-Dor. Située sur la colline d’Afrosiyob, la nécropole Chah-i-Zinda est, avec l’ensemble Bibi-Khanoum, le mausolée Gour-Emir, le tombeau de Tamerlan et de ses descendants et d’autres chefs d’oeuvres de l’architecture l’une des merveilles architecturales de l’Asie Centrale.

Samarcande est la deuxième ville d’Ouzbékistan, chef-lieu de région, dans la vallée de Zéravchan. La ville produit du thé, du vin, du textile, des engrais et des pièces de véhicules à moteur. Climat assez froid l’hiver, été chaud et ensoleillés: température moyenne : -4,5 °C en janvier, +35°C en juillet. Population : 570.000 habitants.

Autres sites à visiter à Samarcande :
Le marché Siyob
La mosquée Khazrati Khizr
Le musée Afrosiyob
L’observatoire Oulougbek
Le mausolée du prophète Daniel
Ensemble architectural Khodja Abd-i-daroun
Le mausolée Ishrat Khana
Le mausolée Makhdoumi Azam
Musée national d’Histoire
Le musée des études régionales
Atelier de tapis de soie
Atelier de papier en soie
Musée de la Paix et de la Solidarité
La colline d’Afrosyab

Les immanquables de Samarcande :
Le coucher de soleil sur le Réghistan
Les lumières de fin de journée sur la nécropole de Shakhi Zinda
Les décorations intérieures de Gour Emir et de la mosquée Tilla Kori

Samarcande : tous nos circuit​s